Le Festival Les Films de Cannes revient à Timisoara cette année et se met en quête, comme à son habitude, de vous présenter pour la première fois les films les plus récompenses de l’année, tout en adaptant les conditions sanitaires pour permettre un accès sûr et confortable aux salles de cinéma.

Les Films de Cannes à l’Université de l’Ouest Timişoara auront lieu du 12 au 14 novembre dans l’Aula Magna de l’Université de l’Ouest de Timisoara et dans la salle Capitol de la Philharmonie de Banat.

L’entrée à toutes les projections est gratuite.

Le Festival de Cannes, qui a repris cette année après une édition annulée en raison de la pandémie, a connu une organisation exceptionnelle en juillet dernier ; il s’est également démarqué de par une sélection particulièrement large suite à l’annulation de l’édition précédente.

Le jury de cette édition fut présidée par l’excentrique Spike Lee.

Cette année, les grands cinéastes sont revenus à Cannes et avec eux, des films de qualité mais aussi des surprises. Nous retrouverons certains de ces chefs d’œuvres a l’occasion des Films de Cannes à l’Université de l’Ouest de Timișoara: Titane, lauréat de la Palme d’or, Un héros, lauréat du Grand Prix ex-aequo, La pire personne du monde, lauréat du prix d’interprétation féminine, Les Olympiades, prix de la meilleure bande sonore, Trois étages réalisé par Nanni Moretti, La Civil, lauréat du prix du courage, et le film Immaculée, lauréat du prix du public de la 12e édition des Films de Cannes à Bucarest, en présence de la réalisatrice Monica Stan.

Lorsque Julia Ducournau a remporté la Palme d’or pour son deuxième film, TITANE, la cinéaste a déclaré au jury : « Merci d’avoir ouvert la porte aux monstres. »

Les critiques de cinéma ont également été stupéfaits par ce film qui raconte l’histoire d’un père qui, après une série de meurtres inexpliqués, retrouve son fils disparu depuis 10 ans : « Titane est superbe à regarder, à écouter, à fétichiser. C’est obsédant », commente The Playlist.

Récompensé par le Grand Prix, le deuxième prix le plus important du festival, A HERO, le nouveau long-métrage du réalisateur irakien Asghar Farhadi.

Ce film raconte l’histoire de Rahim, qui est en prison à cause d’une dette impayée. Pendant une permission de deux jours, il tente de persuader son créancier d’abandonner sa plainte en échange de la restitution d’une partie de la dette. Rahim se retrouve alors confronté à une crise inimaginable. Ses récits intimes et provocateurs sur les conflits familiaux ont valu à Farhadi d’être acclamé tout au long de sa carrière par le public, les critiques de cinéma et le grand circuit international des festivals.

Le prix de la meilleure actrice a été décerné à Renate Reinsve pour sa performance dans THE WORST PERSON IN THE WORLD, réalisé par Joachim Trier. Le film conclut la trilogie Oslo du réalisateur avec « un drame romantique pour ceux qui détestent les drames romantiques » (The Toronto Star), sur la quête d’amour et de sens dans l’Oslo contemporain. Le film suit quatre années de la vie de Julie (Renate Reinsve), une jeune femme qui traverse des tempêtes d’amour, lutte pour faire carrière et essaie de savoir qui elle est vraiment.

Le film LES OLYMPIADES a reçu le prix de la meilleure bande sonore. Il s’agit d’un triangle amoureux dans lequel Émilie rencontre Camille qui est attirée par Nora, qui croise le chemin d’Amber. Trois filles et un garçon – ils sont amis, parfois amoureux, le plus souvent l’un de l’autre.

« Voici la tentative d‘Audiard d’inaugurer une nouvelle vague millénaire, une sorte de Jules et Jim avec une bande-son synth-pop », écrit The Playlist.

En 2021, l’auteur italien Moretti est de retour avec THREE FLOORS ; l’histoire de trois familles vivant dans trois appartements d’un même complexe résidentiel luxueux. Le film fut qualifié de « canevas intrigant qui permet des observations perçantes, notamment grâce aux excellentes performances de la lumineuse Margherita Buy, de l’hypnotique Rohrwacher et de la débutante Denise Tantucci » – Edge Media Network.

Seul film roumain de la sélection officielle de Cannes, LA CIVIL, de Teodora Ana Mihai, a été applaudit par le public pendant huit minutes après la projection et a reçu le Prix de l’Audace dans le palmarès final de la section Un Certain Regard.

La Civil « dresse le portrait fascinant d’une société où personne ne peut faire confiance à quoi que ce soit et où tout le monde est complice d’un cycle de violence sans fin », selon Screen Daily, et sera projeté le samedi 13 novembre en avant-première à Timisoara.

Le premier long métrage des réalisateurs Monica Stan et George Chiper-Lillemark, IMACULEE, est revenu de Venise avec trois prix, dont ceux du meilleur début et du meilleur film dans la section « Giornate degli Auto-ri« . Gaia Furrer, directrice artistique du concours Giornate degli Autori, a déclaré sur scène : « Immaculée est une histoire sur la fragilité de nombreux êtres humains, mais surtout sur la discrimination à l’égard des femmes qui existe malheureusement encore à l’intérieur et à l’extérieur des murs de toute communauté ».

Récemment primé à Varsovie, ce film raconte l’histoire de Daria qui entre dans une clinique de désintoxication pour décrocher de l’héroïne. Son innocence la sauve des avances des hommes à l’intérieur et, ses derniers lui offrent leur protection. Le film a remporté le prix du public à Bucarest et fera l’objet d’une projection spéciale à Timisoara en présence de la réalisatrice Monica Stan.

Reprenant la déclaration du délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, Les Films de Cannes à l’Université de l’Ouest Timisoara ont pour objectif de « faire vivre le cinéma, protéger les artistes, exposer les stars et aider l’industrie« . C’est une vision universelle.

Le cinéma n’est jamais un modèle unique, il change, il s’améliore et les évènements doivent s’adapter.

Les festivals soutiennent le cinéma et ce dernier a besoin de salles de projection ; le 7eme art n’a pas encore dit son dernier mot.

La multiplication des plates-formes numériques de cinéma dans le monde signifie qu’au fil du temps, les cinémas traditionnels vont prouver leur force singulière.

Les Films de Cannes à l’Université de l’Ouest Timișoara est présenté par Orange Roumanie, partenaire de traditionnel de l’événement.

Inspiré par : UniCredit Bank

Soutenu par : Sun Wave Pharma, Groupama, Catena

Projet culturel financé par : l’Université de l’Ouest de Timisoara, le ministère de la Culture et de l’Identité nationale, le Centre national du cinéma, la SACD, l’ambassade de France et l’Institut français de Roumanie.

Voiture officielle : Renault

Partenaires : Conseil du comté de Timisoara, Banat Philharmonic Timisoara, Europa Cinemas, FIHR, Ibis Hotels

Principaux partenaires médias : Radio Guerrilla, TVR, Agerpres

Partenaires médias : Zile și Nopți, Cinemap, Cinemagia, Ziarul Metropolis, Film Menu, iQAds, Smark, Movie News, LiterNet, The Institute, ELLE, Senso TV, Tonica, AARC, CineGhid, Munteanu, Films in Frame, Radio România Cultural, Blitz TV, Dentsu, Igloo

Partenaire culturel : RFI Roumanie

Partenaires médias locaux : West City Radio, TVR Timișoara

Les Films de Cannes à l’Université de l’Ouest Timișoara est organisé par l’association Cinemascop.