Home / Communiqués de presse / La Palme d’or en première en Roumanie. Les films de Cannes à Bucarest reviennent entre le 14 et le 23 octobre

La Palme d’or en première en Roumanie. Les films de Cannes à Bucarest reviennent entre le 14 et le 23 octobre

L’un des plus importants évènements culturels de l’automne, Les Films de Cannes à Bucarest, revient du 14 au 23 octobre 2016, pour la septième fois, avec une édition élargie et avec les films les plus attendus du Festival de Cannes en plus de 100 projections. I, Daniel Blake (Moi, Daniel Blake), le film pour lequel le cinéaste britannique Ken Loach a remporté sa deuxième Palme d’or, sera projeté en première en Roumanie. Pour la première fois, le festival se déroulera pendant 10 jours ; et à Cluj-Napoca et Timișoara des films de Cannes seront projetés en avant-première dans la présence d’invités spéciaux. L’édition de Cluj aura lieu pendant le weekend du 14 – 16 octobre, au Cinéma Victoria.

Cette année aussi, des personnalités du cinéma mondial donneront rendez-vous au public pour la première fois en Roumanie, lors des projections de leurs propres films. Des ateliers, des cours magistraux et des projections spéciales feront à nouveau de Films de Cannes à Bucarest un des plus marquants festivals culturels de l’automne. L’année passée, le festival a eu plus de 15.000 spectateurs et de nombreuses séances à guichet fermé, la moitié de l’ensemble des billets étant achetés avant le démarrage du festival.

Extrêmement actif à ses 80 ans, Ken Loach est un des neuf réalisateurs à être doublement palmé à Cannes – la première fois en 2006 avec The Wind that Shakes the Barley (Le vent se lève). Il est l’un des réalisateurs favoris de Cannes, avec plus de 15 films présentés sur la Croisette depuis 1970. Cinéaste de l’injustice et de l’inégalité sociale, Ken Loach s’est toujours préoccupé du sort de travailleurs.

«I, Daniel Blake est un des meilleurs films de Loach», écrit Variety.

Avec son scénariste depuis toujours, Paul Laverty, le réalisateur a voyagé par l’Écosse, afin de documenter de près les problèmes du système social. C’est ainsi que Daniel Blake est apparu, excellemment interprété par l’acteur Dave Johns, un menuisier de 59 ans de Newcastle; obligé à se retirer suite à un accident cardiaque et à demander, pour la première fois, l’aide de l’État. C’est un parcours kafkaïen qui suit, avec des visites à l’agence d’emploi, des questionnements sans fin sur l’état de santé et des stages de formation. «Je pense que le fait de se heurter à une bureaucratie sans pitié est un sujet qui franchit les frontières, quiconque comprend la frustration de se voir coincer par des centres d’appel, de se diriger à des personnes qui ne sont pas en mesure de donner l’aide dont on a besoin», déclare Ken Loach.

Le film I, Daniel Blake est distribué en Roumanie par Independența Film.

Initié en 2010 par le réalisateur Cristian Mungiu, avec l’appui du délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, Les Films de Cannes à Bucarest a fait naitre une tendance, un événement similaire q été lancé en 2014 à Buenos Aires, sous le nom de Semana de Cine del Festival de Cannes. Tout au long des sept éditions, les spectateurs ont pu profiter des rencontres mémorables avec des personnalités tels que Jacques Audiard, Gaspar Noé, Abdellatif Kechiche, Elia Suleiman, Amat Escalante, Bertrand Tavernier, Sandrine Bonnaire, Emmanuelle Bercot, Bérenice Bejo, Michel Hazanavicius, Sergei Loznitsa, Kornel Mundruczo ou Thierry Frémaux.

***

La septième édition des Films de Cannes à Bucarest est organisée par l’association Cinemascop et Voodoo Films et réalisée en partenariat avec l’Ambassade de France et l’Institut Français de Bucarest. C’est un projet culturel financé par le Centre National de la Cinématographie, la SACD / Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques, le Centre culturel de projets de la Mairie de Bucarest – ARCUB, dans le cadre du Programme culturel « București – Orașul in-vizibil » 2016 («Bucarest – la ville in-visible») et l’Institut Culturel Roumain.

 

Les Films de Cannes à Cluj-Napoca est un projet déroulé avec l’appui de la Mairie et du Conseil Local de Cluj-Napoca et soutient la candidature de la ville de Cluj-Napoca au titre de Capitale européenne de la culture en 2021.

L’édition de Timișoara est réalisée avec l’appui de la Mairie de la ville de Timișoara.

 

L’événement bénéficie du soutien des distributeurs Independenţa Film, ViTo FILM, InterComFilm, microFILM.

Le festival est présénté par Orange Roumanie, partenaire traditionnel du festival.

Appuyé par: BRD Groupe Société Générale

Voiture officielle du festival: BMW

Avec le soutien de: Groupama Assurances, Silva

Partenaires: Hôtel Mercure, S.E.R.V.E, UPS