Home / Communiqués de presse / Les films du palmarès d’Un Certain Regard, en première

Les films du palmarès d’Un Certain Regard, en première

Une histoire d’amour avec un mari-fantôme, des amours interdits, des mentalités destructives, des chercheurs des trésors et des drames de conscience – cinq des films qui ont remporté des prix au Festival de Cannes, dans la section Un Certain Regard, feront partie de la sélection de cette année de la sixième édition des Films de Cannes à Bucarest qui va se dérouler du 23 au 29 octobre au Cinéma Studio, Cinéma Elvire Popesco et Cinéma PRO. La sélection propose trois films distingués des prix Un Certain Regard, en première en Roumanie: The High Sun/Zvizdan (Prix du Jury), Journey to the Shore (Prix de la mise en scène) et Masaan (Prix de l’Avenir).

Le film proposé par la Croatie aux Oscars 2016, Zvizdan, sera projeté à Bucarest en présence du réalisateur Dalibor Matanić, l’un des plus connus et appréciés cinéastes croates.

Le premier film croate sélectionné à Cannes après la conquête de l’indépendance du pays, en 1991, The High Sun/Zvizdan a remporté le Prix du Jury Un Certain Regard, jury présidé par Isabella Rossellini. The High Sun suit trois histoires d’amour interethniques, dans le contexte du conflit serbo-croate. Elles sont placées dans le même endroit idyllique, mais en trois périodes de temps différentes, 1991, 2001, 2011, pour montrer jusqu’à quel point les conséquences des certains mentalités sont désastreuses.

Les images magnifiques du film sont à couper le souffle, notait Variety à Cannes. Dalibor Matanić est scénariste et réalisateur, auteur des neuf long métrages primés, comme The Cashier Wants to Go to the Seaside (2000), son début qui a remporté un succès commercial et critique, et Fine Dead Girls (2002). Il a réalisé aussi des court métrages, des pièces de théâtre, des pubs et il est membre de l’Académie européenne du cinéma.

Masaan, le film réalisé par Neeraj Ghaywan, celui qui a reçu ex aequo le Prix de l’Avenir avec Nahid, d’Ida Panahandeh, parle lui aussi de mentalités destructives. Le passionnant Masaan annonce un nom prometteur, au début, considère India Express qui vante l’habileté du jeune réalisateur de faire croiser les destins des gens qui sont influencés par le système des castes en Inde et de souligner la manière par laquelle la génération Facebook essaye de s’en soustraire. Dans le mémorable Masaan – en traduction, incinérateur –, le destin des personnages gravite autour du Gange et du lieu sacré où les corps des indiens sont incinérés, dans une ville corrompue et pourrie.

Le Prix de la mise en scène Un Certain Regard est revenu au cinéaste japonais Kiyoshi Kurosawa, qui superpose d’une manière naturelle le monde des morts au monde des vivants, en Journey to the Shore/ Vers l’autre rive/ Kishibe no tabi. Un jour, le mari mort il y a trois ans, retourne à la maison et il invite son épouse dans un voyage à travers les villages qu’il a vus avant de se noyer. Un film délicat et émouvant, signé par l’une des voix les plus puissantes du cinéma japonais contemporain. Kiyoshi Kurosawa a réalisé plus de 15 films et il a reçu plusierus prix aux grands festivals, y compris le Prix du Jury Un Certain Regard, pour Tokyo Sonata (2008).

Le film proposé par l’Islande aux Oscars et qui a reçu plusieurs prix, Rams/ Hrutar de Grímur Hákonarson, est „une histoire exceptionelle d’une obstination hors du commun“, tel qu’il est présenté par TwitchFilm. Le drame émouvant de deux frères qui habitent proche l’un de l’autre, mais qui sont séparés par 40 ans de silence a été récompensé par le Prix Un Certain Regard à Cannes. Lorsqu’une maladie incurable est en train de détruire tout ce qu’ils ont de plus précieux – les béliers –, les deux frères seront contraints de s’unir.

Les spectateurs auront l’occasion de (re)voir, au festival Les Films de Cannes à Bucarest, le film Comoara/ Le Trésor de Corneliu Porumboiu, qui a reçu le Prix Un Certain Talent dans la même section Un Certain Regard. L’amusante aventure des chercheurs de trésors est inspirée par une histoire réelle dont les détails seront dévoilés pour la première fois aux Films de Cannes à Bucarest, à l’occasion d’un événement spécial qui sera bientôt annoncé.

A ne pas rater le film de Radu Muntean, toujours dans la sélection Un Certain Regard, Un etaj mai jos/L’Etage du dessous, qui a reçu beaucoup d’éloges dans la presse internationale et qui a été comparé, pour son sujet et pour sa manière de construire la tension, au film d’Alfred Hitchcock, Rear Window. Le film raconte l’histoire d’un homme qui, après avoir eu la malchance d’être le seul témoin d’un conflit domestique qui finit par un meurtre, doit affronter deux „voisins“ très proches : l’un est le meurtrier, l’autre est sa propre conscience. Corneliu Porumboiu et Radu Muntean vont rencontrer les spectateurs aux projections des leurs films.

Du 23 au 29 octobre, Les Films de Cannes à Bucarest va apporter des dizaines des films en première absolue en Roumanie, dans plus d’une centaine de projections, certaines programmées en présence des cinéastes, des masterclasses, des tables rondes, des rétrospectives et d’autres événements spéciaux. Dheepan de Jacques Audiard, qui a remporté la Palme d’Or et a été élogié par la presse internationale, sera projeté en première en Roumanie à cette occasion. Le film est distribué par Independența Film.

***

La sixième édition du festival Les Films de Cannes à Bucarest est organisée par l’Association Cinemascop et Voodoo Films. Le festival est réalisé en partenariat avec l’Ambassade de France, l’Institut Français à Bucarest. C’est un projet culturel financé à l’aide du Ministère de la Culture, Centre National de la Cinématographie, ArCuB, dans le cadre du programme culturel „Ești București“ 2015 (Centre de Projets Culturels de la mairie de Bucarest), l’Institut Culturel Roumain.

L’événement a bénéficié du soutien des distributeurs Independenţa Film, ViTo FILM, InterCom Film, Transilvania Film.

Le festival est présenté par Orange România, partenaire traditionnel de l’événement.

Soutenu par: BRD Groupe Société Générale, Catena.

La voiture oficielle du festival: BMW.

A l’aide de: Groupama Asigurări.

Partenaires: Hotel Mercure, S.E.R.V.E, Țucă Zbârcea & Asociații, UPS, Camera de Comerț, Industrie și Agricultură Franceză (CCIFER), Elle.

Partenaire loisir: M60.

Partenaires médias: Europa FM, Digi24, DigiFilm, UTV, Zile și nopți, CineMAP, Cinemagia, Glamour, Cațavencii, Hotnews, Ziare.com, Ziarul Metropolis, Sub25.ro, LiterNet.ro, CinemaRx, Urban.ro, All About Romanian Cinema (AaRC), Orasulm.eu, Cinefan.

Partenaire suivi des médias: mediaTRUST

***

Détails: www.filmedefestival.ro.

Rejoignez-nous sur notre page Facebook: Les Films de Cannes a Bucarest.

Pour toutes informations supplémentaires, vous pouvez nous écrire à l’adresse: contact@filmedefestival.ro.