Home / Communiqués de presse / L’Asie à l’honneur: les films de grands réalisateurs asiatiques au festival Les Films de Cannes à Bucarest

L’Asie à l’honneur: les films de grands réalisateurs asiatiques au festival Les Films de Cannes à Bucarest

Cette année, L’Asie occupe une place importante dans le programme Les Films de Cannes à Bucarest (23 – 29 octobre), avec des films signés par des réalisateurs consacrés ou débutans qui ont commencé leur carrière en remportant un prix à Cannes. Des histoires d’amour, des drames familiaux, des films surréalistes qui, à présent, sont sélectionnés aux festivals partout dans le monde viennent de Chine, de Japon, de Thaïlande, des Philippines ou d’Inde. Jia Zhangke, le plus important réalisateur chinois de sa génération, Hirokazu Koreeda, considéré le nouveau maître du cinéma japonais, Naomi Kawase, la réalisatrice asiatique qui a reçu le plus de sélections au Festival de Cannes, et l’imprévisible Apichatpong Weerasethakul, primé de la Palme d’Or, sont seulement quelques uns des noms célèbres du cinéma mondial dont les films seront projeté en première à Bucarest.

L’un des favoris dans la compétition du Festival de Cannes de cette année, Mountains May Depart, surprend la Chine dans une période de profonds changements, en racontant l’histoire d’une jeune fille qui est courtisée par deux amis d’enfance – l’un est le propriétaire d’une station-service, tandis que l’autre travaille dans une mine de charbon –, mais qui fait un choix qui va sceller le reste de sa vie. « Le film de Jia Zhang-Ke est un travail mistérieux et, dans sa manière surprenante, ambitieux, signé par un réalisateur dont la créativité évolue sous nos yeux », apprécie The Guardian. Le talent de Jia Zhang-Ke a été confirmé par les sélections à Cannes, à Berlin ou à Venise et en remportant des prix comme le Lion d’or pour Still Life (2006) ou le Prix du scénario à Cannes pour A Touch of Sin (2013). En 2014, il a été membre du jury de la compétition de Cannes.

Un autre film en compétition pour la Palme d’Or, Our Little Sister, confirme encore une fois le talent du cinéaste Hirokazu Kore-eda, surnommé par certains critiques «le nouveau Yasujiro Ozu». Un film subtile, méticuleusement orchestré et plein de grâce, inspiré par une histoire manga et comparé à d’autres chefs-d’œuvre japonais, Our Little Sister suit l’histoire des trois sœurs qui décident d’accueillir leur demi-sœur dans leur maison familiale, au moment où leur père qui les avait abandonnées depuis longtemps meurt. Le film a remporté non seuleument un succès de critique, mais aussi à la caisse: en Japon, il a remporté millions de dollars. Kore-eda a été sélectionné cinq fois à Cannes, et en 2013 il a remporté le Prix du Jury pour Tel père, tel fils.

Réalisateur découvert et promu à Cannes, le thaïlandais Apichatpong Weerasethakul, primé de la Palme d’Or pour Uncle Boonmee Who Can Recall His Past Lives (2010), revient avec un nouveau film cryptique et surréaliste, Cemetery of Splendour, projeté dans la section Un Certain Regard. Des soldats atteints d’une mystérieuse maladie du sommeil sont transférés dans un hôpital improvisé dans une école abandonnée. Une jeune femme qui se porte volontaire de s’occuper d’un soldat en tombe amoureuse et essaie de résoudre le mystère de la maladie. C’est une « énigme cinématique hypnotisante », écrit Variety, dans laquelle des déités monstrueuses et des rencontres fantomatiques se mêlent naturellement aux vies des personnages.

Naomi Kawase, l’un des réalisateurs habituels de Cannes, révèle des blessures anciennes dans son film Sweet Red Bean Paste/ An, le drame poétique, aigre-doux des deux personnes qui passent leurs jours ensemble, en cuisinant des « Dorayakis », des gâteaux traditionnels japonais fourrés de pâte confite de haricots rouges nommée « An ». Le film a overt la section Un Certain Regard à Cannes 2015. Kawase a été la réalisatrice la plus jeune qui a remporté la Caméra d’Or à Cannes, en 1997, pour le film Suzaku, et elle a continué de revenir sur la Croisette avec quatre films, l’un, The Mourning Forrest (2007), primé du Grand Prix.

Le cinéaste philippin Brillante Mendoza (Kinatay – le Prix de la mise en scène à Cannes 2009)  explore dans son film Taklub les conséquences du typhon Haiyan qui a dévasté la ville de Tacloban en novembre 2013, avec plus de 10.000 morts. Les survivants recherchent les corps des défunts, tout en protégeant leur vie et en conservant le peu de foi qui est restée. Mais une série d’événements inattendus continue de tester leur endurance. Taklub a remporté le mention spéciale du Jury Oecuménique dans la section Un Certain Regard.

Toujours de l’Asie, deux histoires déjà annoncées dans le programme Les Films de Cannes à Bucarest et primées à Cannes: Vers l’autre rive de Kiyoshi Kurosawa, prix de la mise en scène Un Certain Regard, une histoire d’un mari fantôme qui invite son épouse à un périple à travers les villages, et Massan de Neeraj Ghaywan, le premier film indien qui a remporté deux prix à Cannes: Prix de l’Avenir Ex-Aequo Un Certain Regard et le Prix FIPRESCI.

Our Little Sister est distribué en Roumanie par Independența Film, et Cemetery of Splendour – par ViTo Film.

Les Films de Cannes à Bucarest va se dérouler du 23 au 29 octobre, aux Cinéma Studio, Cinéma Elvire Popesco et CineémaPRO.

La liste des films annoncés peut être consultée sur notre site www.filmedefestival.ro.

***

La sixième édition du festival Les Films de Cannes à Bucarest est organisée par l’Association Cinemascop et Voodoo Films. Le festival est réalisé en partenariat avec l’Ambassade de France, l’Institut Français à Bucarest. C’est un projet culturel financé à l’aide du Ministère de la Culture, Centre National de la Cinématographie, ArCuB, dans le cadre du programme culturel « Ești București » 2015 (Centre de Projets Culturels de la mairie de Bucarest), l’Institut Culturel Roumain.

L’événement a bénéficié du soutien des distributeurs Independenţa Film, ViTo FILM, InterCom Film, Transilvania Film.

Le festival est présenté par Orange România, partenaire traditionnel de l’événement.

Soutenu par: BRD Groupe Société Générale, Catena.

La voiture oficielle du festival: BMW.

A l’aide de: Groupama Asigurări.

Partenaires: Hotel Mercure, S.E.R.V.E, Țuca Zbârcea & Asociații, UPS, Camera de Comerț, Industrie și Agricultură Franceză (CCIFER), ELLE, .

Partenaire loisir: M60.

Partenaires médias: Europa FM, Digi24, DigiFilm, UTV, Zile și nopți, CineMAP, Cinemagia, Glamour, Cațavencii, Hotnews, Ziare.com, Ziarul Metropolis, Sub25.ro, LiterNet.ro, CinemaRx, Decât o Revistă, Urban.ro, All About Romanian Cinema (AaRC), Orasulm.eu, Cinefan, Acoperișul de Sticlă.

Partenaire suivi des médias: mediaTRUST

***

Détails : www.filmedefestival.ro.

Rejoignez-nous sur notre page Facebook : Les Films de Cannes a Bucarest.

Pour toutes informations supplémentaires, vous pouvez nous écrire à l’adresse : contact@filmedefestival.ro.