Home / Communiqués de presse / Des milliers de bucarestois ont passé le weekend aux Films de Cannes

Des milliers de bucarestois ont passé le weekend aux Films de Cannes

le 17 octobre 2016

Des projections à guichet fermé, des salles pleines à craquer et des discussions prolongées avec des invités spéciaux – la septième édition des Films de Cannes à Bucarest a eu un début spectaculaire dans les quatre salles où il se déroule cette année, Cinéma PRO, Cinéma Elvire Popesco, Cinéma Muzeul Țăranului et la salle Auditorium du Musée National d’Art de Roumanie. Jusqu’à présent, on a vendu plus de 10.000 billets sur Eventbook.ro, la plus grande partie en avance. La semaine continue en force, avec Alain Guiraudie, en tant qu’invité spécial pendant les deux premiers jours.

Dans les applaudissements du public, la réalisatrice Maren Ade est montée sur scène avec la productrice Ada Solomon et les membres de l’équipe du film Toni Erdmann, sur la scène de Cinéma PRO, lors de l’ouverture du festival, le 14 octobre, une soirée avec tapis rouge et plus de 500 invités. Pendant ce weekend, l’artiste Mania Akbari a eu des discussions prolongées avec le public sur l’ouvre de regretté réalisateur iranien Abbas Kiarostami, avec lequel elle a collaboré dans les années 2000, les salles de cinéma étant pleines aux projections de Ten (2002)ou du Goût de la cerise (1997) dans la section Hommage Abbas Kiarostami. Le réalisateur finlandais Juho Kuosmanen a présenté, dimanche soir, le film qui lui a apporté le Prix de la section Un Certain Regard à Cannes The Happiest Day in the Life of Olli Mäki (Le plus beau jour de la vie de Olli Mäki), proposé par la Finlande à l’Oscar du meilleur film en langue étrangère, et l’acteur Lucas Prisor a introduit le film Elle. Les salles des cinémas ont été pleines à craquer pour des films tels que Juste la fin du monde (r. Xavier Dolan) ou American Honey (r. Andrea Arnold), projections à guichet fermé.

Après avoir présenté ce weekend son film à Cluj-Napoca, lors de la première édition du festival, Alain Guiraudie arrive aujourd’hui à Bucarest pour une rencontre avec le public, à la première de son controversé Rester Vertical, lundi le 17 octobre, à 21h00, au Cinéma Elvire Popesco. Une deuxième discussion avec les spectateurs aura lieu le 18 octobre, après la projection du film L’Inconnu du lac, à 18h30, au même cinéma. Le provocateur cinéaste français soutiendra aussi un atelier, avec l’entrée libre, mardi, le 18 octobre, à 11h00, à la salle de cinéma de l’UNATC (Université nationale d’art théâtral et cinématographique) (rue Matei Voievod 75-77). La discussion sera modérée par l’influent critique de film et auteur de livres sur le cinéma Pascal Mérigeau (Le nouvel Observateur).

Mercredi, le 19 octobre, à 18h30, au Cinéma Elvire Popesco, l’un des plus prometteurs cinéastes turcs, Mehmet Can Mertoğlu, présentera son film de début Album (Album de famille) – Prix Révélation France 4 dans la section Semaine de la Critique à Cannes. Plusieurs cinéastes roumains y ont été impliqués dans la réalisation – Călin Peter Netzer est l’un des producteurs, tandis que Marius Panduru est le directeur d’image.

Jusqu’à mercredi, au Cinéma Muzeul Țăranului il y aura des rendez-vous avec les équipes des films roumains Inimi cicatrizate (r. Radu Jude), Anișoara (r. Ana-Felicia Scutelnicu), Afacerea Est (r. Igor Cobileanski). Parallèlement, dans les autres salles, des films très attendus, tels que La fille inconnue (r. Jean-Pierre et Luc Dardenne) The Handmaiden (r. Park Chan-wook), Aquarius (r. Kleber Mendonça Filho), Harmonium (r. Koji Fukada) ou Ma Loute (r. Bruno Dumont) seront projetés.

Le programme peut être consulté sur www.filmedefestival.ro.

***

La septième édition Les Films de Cannes à Bucarest est organisée par l’association Cinemascop et Voodoo Films et réalisée en partenariat avec l’Ambassade de France et l’Institut Français de Bucarest. C’est un projet culturel financé par le Centre National de la Cinématographie, la SACD / Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques, le Centre culturel de projets de la Mairie de Bucarest – ARCUB, dans le cadre du Programme culturel «Bucarest – la ville in-visible», l’Institut Culturel Roumain, Goethe Institut et l’Ambassade de Finlande.

Les Films de Cannes à Cluj-Napoca (14-16 octobre) est un projet déroulé avec l’appui de la Mairie et du Conseil Local de Cluj-Napoca.

L’édition de Timișoara (21-22 octobre) est réalisée avec l’appui de la Mairie de la ville de Timișoara.

L’édition de Iași (28-29 octobre) est réalisée avec l’appui de la Mairie de la ville de Iași et de l’Association des étudiants journalistes de Iași.

L’événement bénéficie du soutien des distributeurs Independenţa Film, Asociația Culturală Macondo, InterCom Film, Parada Film, microFILM, RoImage, Clorofilm.

Le festival est présénté par Orange Roumanie, partenaire traditionnel du festival.

Appuyé par: BRD Groupe Société Générale

La voiture officielle du festival : BMW

Avec le soutien de: Catena, Groupama Assurances, Silva, Cez România, Apa Nova, E.ON România

Partenaires: Hotel Mercure, S.E.R.V.E, Țuca Zbârcea & Asociații, UPS, Europa Cinemas, Point, UNATC „I. L. Caragiale”, Cinema Muzeul Țăranului, Muzeul Țăranului Român, Muzeul Național de Artă al României

Partenaires médias: Europa FM, Zile și Nopți, Cinemap, Cinemagia, Decât o Revistă, Observator Cultural, News.ro, Ziare.com, VICE, AListMagazine, Ziarul Metropolis, LiterNet, Elle, Agerpres, HotNews, Movie News, AaRC, Cinefan, Umblat.ro, Urban.ro, Cărturești

Partenaire suivi des médias : mediaTRUST